AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Les improbables : une anthologie du jouissif.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
kjbac

avatar

Masculin Nombre de messages : 2649
Age : 41
Date d'inscription : 04/01/2007

MessageSujet: Les improbables : une anthologie du jouissif.   Ven 5 Jan 2007 - 15:32

DEVO

Citation :

Formé en 1972, l'inspiration originelle de Devo fut l' Etrange Naissance de l'Homme ("The Beginning Was the End") d'Oscar Kiss Maerth : Une thèse anthropologique pseudo-scientifique qui attribue l'avénement de l'homme à un accident causé par des singes cannibales et fous de sexe qui ont développé des outils pour s'exploiter sexuellement l'un l'autre et se nourrir des cerveaux l'un de l'autre. Cette métaphore traverse tout le travail de Devo, comme une abstraction de la société moderne.





Les rois du tout décalé, capable de reprendre Satisfaction des Stones en une version improbable, de faire des clips sans aucune siginification logique (Whip it, leur tube), de chanter la vie d'un trisomique (le très controversé Mongoloid)..... chez eux, c'est combinaison de rigueur et instruments trafiqués ou grossièrement fabriqué dans le garage.
Devo ne ressemble à rien.....
Ils étaient tellement à la masse qu'ils jouaient leur propre première partie en se faisant passer pour un groupe de rock chrétien mielleux, bien entendu conspué par le public.

Satisfaction : http://video.google.fr/videoplay?docid=1934771742658277400&q=devo

Mongoloid : http://www.youtube.com/watch?v=F2tZqXWa7no

Whip It : http://video.google.fr/videoplay?docid=-3854878053830744667&q=devo

Girl you want : http://video.google.fr/videoplay?docid=2177181440420959510&q=devo
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kjbac

avatar

Masculin Nombre de messages : 2649
Age : 41
Date d'inscription : 04/01/2007

MessageSujet: Re: Les improbables : une anthologie du jouissif.   Ven 5 Jan 2007 - 15:55

Throbbing gristle

I want some discipline
We need some discipline....




Les précurseurs du style industriel. Genesis P. Orridge le leader a changé de sexe dans les années 80.
A part ça, ils sont irracontables.... le mieux c'est d'écouter :

Discipline : http://youtube.com/watch?v=Y8klW9trVTQ
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kjbac

avatar

Masculin Nombre de messages : 2649
Age : 41
Date d'inscription : 04/01/2007

MessageSujet: Re: Les improbables : une anthologie du jouissif.   Ven 5 Jan 2007 - 15:55

Frank Zappa

Ca faisait longtemps, hein ? green





Pour ceux que ça intéresse, sur un certain forum d'une certaine alliance, je vous saoulais déja avec lui. M'en fous, j'adore.

King Kong (accrochez vous 9mn de pure folie zappaienne) : http://www.youtube.com/watch?v=g3gqee7dhcU

Peaches En Regalia : http://www.youtube.com/watch?v=3sKkv_EcFcM

Pour ceux qui sont intrigués, ils peuvent se rendre ICI
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kjbac

avatar

Masculin Nombre de messages : 2649
Age : 41
Date d'inscription : 04/01/2007

MessageSujet: Re: Les improbables : une anthologie du jouissif.   Ven 5 Jan 2007 - 15:56

The Residents



Une énigme..... personne n'a jamais su qui étaient les membres du groupe et les rumeurs les plus folles les concernants sont légions.
Toujours affublés de cet énorme oeil dans les rares concerts qu'ils ont donnés, interviews inexploitables, aucune promo.... bref un ovni.

Constantinople : http://video.google.fr/videoplay?docid=3372463697701735163&q=the+residents

Third Reich 'n' Roll (ne le loupez pas celui là) : http://www.youtube.com/watch?v=Ve0XrTiFiwo
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kjbac

avatar

Masculin Nombre de messages : 2649
Age : 41
Date d'inscription : 04/01/2007

MessageSujet: Re: Les improbables : une anthologie du jouissif.   Ven 5 Jan 2007 - 15:56

The Mummies

Eux ils avaient un grain, sinon ils n'auraient jamais osé jouer couvert de bandelettes en sautant dans tous les sens.
Ici, on se branche et on joue sans se poser de question (tout ce que j'aime....), on tape fort, on joue vite .... du bon garage, quoi !!!





http://www.youtube.com/watch?v=GmSToIqtjQM

http://www.youtube.com/watch?v=A3f3dmA2JQU
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kjbac

avatar

Masculin Nombre de messages : 2649
Age : 41
Date d'inscription : 04/01/2007

MessageSujet: Re: Les improbables : une anthologie du jouissif.   Ven 5 Jan 2007 - 15:56

The Monks

Bon, allez, ma générosité est sans limite. Vous êtes bien calés dans vos fauteuils, reposés, frais et dispos.

Alors, j'ose espérer que vous avez gardé de l'énergie pour accueillir dans votre sweet home le groupe de rock le plus déjanté des sixties...

Ladies and Gentlemen, dans la série "Je fouille dans le grenier et je vous sors des artistes improbables" : THE MONKS !!!!

(Pour les petits curieux, cliquez sur l'image)






Remercions l'armée américaine, qui, dans son infinie bonté, a eu la suprême idée de dégouter ces cinq ex-GI de toute vélléité guerrière.

République fédérale d'Allemagne - 1964 : le fond de l'air est froid, la grosse Inga et ses collègues d'infortune louent leurs charmes, pour quelques deutsche marks, aux soldats américains expatriés.
Bref, c'est dans le décors onirique et envié d'une caserne de l'oncle Sam en Germanie, que nos futurs moines décident de se lancer dans l'esmoustillage de tympans.

D'abord appelés The Torquays, ils reprennent en choeur les standarts de l'époque, avant de péter un cable, d'arborer de fières tonsures et de prendre le nom de Monks.


Délivrant une sorte de rock/garage du plus bel effet, pondant de magnifiques psaumes incisifs, caustiques, anti-militaristes, leur première offrande est l'inégalé Black Monk Time. Un grand moment de folie où s'enchainent Monk Time (et son prêche contre la guerre du Viet Nam), l'agressif Shut Up.... les perles se succèdent pour notre plus grand bonheur.

Prenons Oh, How To Do Now qui nous est balancé en pleine face : impossible de sortir cette mélodie de la tête.

L'orgue y est déstructuré, le banjo massacré à grands coups de moulinet à la Townsend émet des mélopées inconnues, la Gretsch crache des bruits crades, la basse (montée avec des cables de freins... je ne vois pas d'autre explication) ronfle telle une vieille Traban, la batterie hypnotise les derniers sceptiques..... et le chant plaintif, un chapelet de paroles acerbes ou/et à double sens!

Mes frères, je vous le dit un véritable OVNI que ce groupe.

Complication,
Complication,
Complication,
Constipation!


La folie joyeuse des Monks n'atteindra pas la Gaule, qui elle, grâce au génie de l'armée francaise, se contentera de Jean Philippe Smet (*) ..... Rolling Eyes
J'arrête là car, une forte envie de dégobiler me remonte du fin fond de l'estomac.

(*) Vous pouvez remplacer le nom de cet "immense" artiste green ..... par ce que vous voulez. Je n'avais que l'embarras du choix.... allez au hasard, euh.. Claude François ?


Dernière édition par le Ven 5 Jan 2007 - 15:57, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kjbac

avatar

Masculin Nombre de messages : 2649
Age : 41
Date d'inscription : 04/01/2007

MessageSujet: Re: Les improbables : une anthologie du jouissif.   Ven 5 Jan 2007 - 15:57

Captain Beefheart

Don Van Vliet, il tire son surnom du projet de film de Frank Zappa : Captain Beefheart vs. The Grunt People, rapidement abandonné après une descente de police.... :mrgreen:



Ami de Frank Zappa (ils ont souvent collaboré ensemble, s'aidant mutuellement), ce mec qui vit aujourd'hui dans une caravane perdue au fin fond du désert, n'a jamais eu le succès auquel il aurait pu prétendre (et il s'en fout royalement).
Le champion toute catégorie de l'improbable, insaisissable.....
Une voix qui effraie votre grand mère et une discographie inégale (certains disques sont à mon avis inécoutable pour un humain possédant toutes ses facultés mentales...)

Auteur en 1969 de Trout Mask Replica (réplique de masque de truite... Shocked ) produit par F.Z





Comment dire, ce disque est.... euh....en fait il faut l'entendre pour comprendre à quel point ce mec est fou à lier. Les textes sont plein d'ironie, la musique complètement destructurée... les musiciens donnent l'impression de jouer ce qu'il ont envie et pourtant c'est d'une cohésion incroyable.
Quand je l'ai écouté pour la première fois, je me suis demandé ce qu'il avait bien pu se produire dans sa vie pour qu'il sorte un truc pareil.
En fait, c'est l'album le plus décalé, déjanté de l'histoire.... un défi à vos oreilles : rythmes renversés, son dissonants, free jazz dopé aux amphet', blues vomi par un punk.

Le captain s'affranchit de toutes les règles. C'est donc un Bijou !!!!

Si vous trouvez le morceau Ella Guru quelque part (ICI en fait!!! green) ... dites vous que c'est le morceau le plus "classique" de l'album.
Si vous voulez commencer soft... essayez plutôt l'album Safe as milk qui sent fortement le bourbon.... :mrgreen:

Dernière chose.... prévoyez une semaine entière au calme pour l'écouter. L'album dure quasiment 1h30 et je doute que vous puissiez l'écouter d'une seule traite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les improbables : une anthologie du jouissif.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les improbables : une anthologie du jouissif.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Anthologie des grands discours. ( a faire vivre)
» [Musique] Un moment d' ANTHOLOGIE ... j' y étais.
» les jeux les plus improbables
» Petite anthologie d'Einstein
» Quelques vidz d'anthologie

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum :: Public relations :: Arts :: Musique-
Sauter vers: